La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

MES SAISONS PRÉFÉRÉES
Toute l'actu des séries, par la rédaction de Yagg
Outland | 18.01.2012 - 17 h 47 | 4 COMMENTAIRES
Une nouvelle série australienne se penche sur les homos geeks

Étiquettes : ,

À voir la bande-annonce, on pourrait croire que The Big Bang Theory est entré en collision avec la série britannique Beautiful People. Outland, qui sera diffusée à partir de février sur la chaîne australienne ABC1, se propose d’observer la vie de cinq homosexuel-le-s fans de science-fiction et colocataires. Leurs goûts pour les déguisements kitsch et leurs vies amoureuses, évidemment compliquées, devraient émailler cette série de moments croustillants. Les premières images donnent en tout cas un avant-goût prometteur:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Outland series trailer

La palette des personnages s’efforce de toucher plusieurs profils: Max, qui n’a jamais été dans le groupe des gens cools, et qui aimerait, pour une fois, devenir populaire; Toby, fashionista efféminé qui n’ose sortir du placard, persuadé que tout le monde le pense hétéro; Rae, l’unique lesbienne du groupe, qui semble tous les dominer depuis sa chaise roulante; et Fab, grand spécialiste ès-déguisements, dispute la vedette à Andy, qui semble avoir un insatiable appétit pour le cuir. Le message de la série est, en gros, délivré par Max: «Je suis gay et j’aime la science-fiction. Je viens de sortir de deux placards!»

Via Same Same

Desperate Housewives | 12.01.2012 - 13 h 14 | 0 COMMENTAIRES
«Desperate Housewives»: le film? C’est non!

Étiquettes : , ,

Depuis Sex and the City 2, tout Hollywood se méfie des séries dont la carrière s’achève au cinéma. Il vaut parfois mieux se contenter d’un bon dernier épisode que d’un navet interminable et décousu. Une leçon que Marc Cherry, le créateur de la série Desperate Housewives, ne compte pas oublier.

Mardi, lors d’une rencontre entre professionnel-le-s de la télévision à Pasadena, il a mis les choses au clair: «Je n’enverrai jamais les filles à Dubaï», a-t-il dit avec une pointe d’ironie à l’encontre des héroïnes de Sex and the City. Pour des raisons que l’on a encore du mal à saisir, Samantha, Carrie, Charlotte et Miranda avaient atterri aux Émirats Arabes Unis. Il n’y aura donc rien de tel pour Bree, Susan, Lynette et Gabrielle.

La fin devrait plutôt se dérouler là où tout a commencé: à Wisteria Lane. Un producteur exécutif a dévoilé qu’à la fin de la saison actuellement diffusée aux États-Unis, «la vie continuera» dans la célèbre rue pavillonnaire. Pour autant, le final demeure un grand mystère. Dès la création de la série, Marc Cherry en avait imaginé la fin. Et il n’en dévoilera rien avant le jour J.

Celles et ceux qui espéraient un grand retour d’Edie Britt d’entre les morts resteront sur leur faim: «J’espérais faire quelque chose qui rendrait hommage à tous les personnages qui ont vécu là par le passé, mais je ne pensais pas à elle nécessairement», a-t-il indiqué aux journalistes présent-e-s. Nicolette Sheridan avait quitté la série avec fracas… L’épisode final, qui devrait être le 180e, constituera à coup sûr un émouvant chant du cygne.

Via InsideTV.

Photo ABC